Développement durable
Les engagements de la filière Française Fenêtres PVC dans le développement durable - ChoisirMaFenetre.fr UFME

Les engagements de la filière Française Fenêtres PVC dans le développement durable

Les engagements de la filière Française Fenêtres PVC dans le développement durable - ChoisirMaFenetre.fr UFME

Les nouvelles générations de fenêtres PVC reçoivent des matériaux beaucoup plus écologiques que les modèles anciens. Cette qualité résulte d’une multitude d’engagements pris par la filière. Et sur ce critère du développement durable, la filière française est pionnière.

Parmi les exemples récents, on compte le label E+C-. : Bâtiment à Energie Positive et Réduction Carbone.  Lancée dans le cadre de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte en 2016, l’expérimentation E+C préfigure la future réglementation environnementale des bâtiments neufs qui remplacera la Règlementation Thermique 2012. De ce fait les menuiseries PVC, de par leurs niveaux d’isolation élevés, ont un rôle essentiel dans la performance du bâtiment.

Energie :

  • La fenêtre est le seul composant de l’enveloppe contribuant positivement au bilan énergétique par apports solaires calorifiques et lumineux,
  • Les niveaux E3 et E4 (niveaux d’énergie du bâtiment) ne peuvent être atteints qu’avec un bâti très performant intégrant des menuiseries à haute performance d’isolation.

Carbone :

  • Impact CO2 des fenêtres estimé à 6 à 8 % de l’indicateur des Emissions de Gaz à Effet de Serre des Produits de Construction et Équipement (EgesPCE)

La filière ne s’arrête pas là. Les Syndicats professionnels, dont l’UFME et le SNEP, les pouvoirs publics signent des engagements montrant leur volonté d’agir pour la planète. L’UFME a signé en avril 2019 la charte « Engagé pour FAIRE ». Il s’agit d’un texte initié par le Gouvernement, signé par 137 acteurs du secteur des menuiseries, pour agir en faveur de la rénovation énergétique du bâti français.

Le point central de cette charte est la poursuite d’un objectif national : placer le parc immobilier au niveau de bâtiments basse consommation (BBC), et la neutralité carbone du parc immobilier à l’horizon 2050. Pour cela, les signataires souhaitent former les professionnels à la rénovation énergétique et encourager des pratiques commerciales qui soient écologiquement vertueuses.

Ce sont là de grands engagements, qui ont déjà été suivis d’actes :

  • Un réseau de 200 points de collecte pour les matériaux PVC en fin de vie.
  • Une charte d’engagement pour le recyclage des menuiseries en fin de vie : définition des bonnes pratiques liées à la collecte et au recyclage de toutes les menuiseries, sans distinction des matériaux, déposées en France. Charte rédigée par l’UFME et disponible à la signature par tout professionnel du bâtiment.
  • Enfin, n’oublions pas que les fenêtres PVC ont aussi besoin d’un vitrage ! La France n’oublie pas le recyclage du verre plat (c’est-à-dire le verre destiné au secteur du bâtiment). Mais que ce soit en construction, en rénovation ou en démolition, le verre plat dispose déjà depuis longtemps d’une filière de recyclage bien développée. A l’heure du développement durable, les pouvoirs publics se sont engagés pour le recyclage des 200 000 tonnes de verre que compte la France. A noter plus récemment la signature d’un Engagement pour la Croissance Verte par la filière du verre plat.

Avec de telles démarches, vous avez ainsi l’assurance d’acheter des menuiseries ayant un impact mesuré sur la nature !

La fenêtre PVC a le pouvoir de vous engager dans une démarche respectueuse de l’environnement en réduisant votre consommation énergétique mais aussi en diminuant son impact environnemental lors de sa fabrication.