Performances & confort
Écoutez-moi ce silence… Les performances acoustiques du PVC. - ChoisirMaFenetre.fr UFME

Écoutez-moi ce silence... Les performances acoustiques du PVC

Écoutez-moi ce silence… Les performances acoustiques du PVC. - ChoisirMaFenetre.fr UFME

Les bruits ambiants extérieurs sont considérés comme la première nuisance sonore par les Français. En ce qui concerne son logement, il existe des solutions pour réduire ces bruits. Elles commenceront par le choix des vitrages et des menuiseries.

Pour mesurer la qualité de l’isolation acoustique d’une menuiserie PVC, il faut se reporter à son coefficient d’affaiblissement acoustique, noté Rw. Il s’exprime en décibels : plus le chiffre de ce coefficient est élevé, meilleure sera l’affaiblissement acoustique.

L’établissement de ce coefficient se fait en laboratoire. Le principe est de séparer deux chambres par la fenêtre à tester. D’un côté, un bruit normalisé, c’est-à-dire représentatif d’une source sonore (le trafic aérien ou routier, par exemple) est émis. De l’autre côté de la fenêtre, on mesure le niveau sonore restant pour en déduire l’affaiblissement acoustique.

Les tests sont destinés à mesurer l’affaiblissement phonique, en tenant compte de deux bruits normalisés en particulier. Le premier est le bruit rose, un bruit représentatif des activités humaines en général. Le second est le bruit route. Il est plus riche en fréquences graves que le bruit rose, et il est estimé représentatif des bruits issus du trafic routier, mais aussi (dans une moindre mesure) des trafics ferroviaire et aérien.

La conception acoustique est d’abord pensée pour faire face au bruit route. Les modèles performants sont donc parfaits pour une installation près d’un axe routier important, d’une base aérienne ou d’une voie de chemin de fer.

Notez qu’il existe d’autres types de bruits normalisés. Le bruit ambiant est un bruit-type émis par une source sonore spécifique. On peut également trouver les bruits d’impact (bruit provenant d’un choc), les bruits liquidiens (bruit transmis par la propagation d’un liquide), etc. Mais les menuiseries PVC sont d’abord conçues pour faire face au bruit route, car il est le principal cas pour lequel on recherche des fenêtres isolantes en acoustique.

L’amélioration d’une isolation phonique passera généralement par le choix de profilés PVC plus épais ou plus denses. Ce sont ces données qui permettent de mesurer la réduction des bruits, et donc le coefficient Rw.

Outre le coefficient d’affaiblissement acoustique, vous devrez vérifier l’étanchéité de vos menuiseries. Retenez bien que le bruit se faufile partout. Un manque d’étanchéité laisse passer l’eau, mais aussi l’air et donc le bruit qu’il véhicule. Une bonne étanchéité à l’air est donc indispensable à l’affaiblissement phonique. Sur ce point, le classement AEV (pour « Air, Eau, Vent ») vous sera utile. La valeur A, pour « Air », est notée de 1 à 4, où la note de 4 montre une excellente étanchéité à l’air.

Côté vitrage, il faut donc qu’il soit lui aussi plus épais ou plus dense mais surtout le double vitrage doit comporter des épaisseurs différentes entre le vitrage intérieur et l’extérieur. Ce sont autant de caractéristiques qui définiront les performances acoustiques, mais aussi thermiques de votre fenêtre PVC. Une optimisation de l’isolation acoustique passe donc par un choix adapté du vitrage. Notez d’ailleurs que pour une isolation phonique optimisée, vous pouvez opter pour des vitrages feuilletés munis de films en résine polymère. Double avantage : ces vitrages atténuent les bruits mais offrent aussi un premier niveau de protection contre les effractions.

Pour que l’isolation phonique de votre logement soit véritablement efficace, différents facteurs sont donc à prendre en compte. Des éléments insoupçonnés peuvent même modifier, à leur échelle, cette isolation acoustique. C’est le cas notamment des serrures ou des grilles de ventilation. Ces pièces pourtant indispensables traversent vos menuiseries, et permettent donc au bruit de passer. Il est donc impératif de choisir des modèles dont la quincaillerie soit bien pensée.

A noter : l’affaiblissement acoustique de la fenêtre et l’affaiblissement acoustique de la façade sont deux valeurs différentes : les équipements de la fenêtre (fermetures comme les coffres de volet roulant, grilles de ventilation, etc…), la mise en œuvre, l’implantation dans le mur, les orientations et les matériaux de la façade sont autant de facteurs qui influent sur la performance globale de la façade.