Développement durable
PVC & économie circulaire : des fenêtres à l’infini ? ChoisirMaFenetre.fr UFME

PVC & économie circulaire : des fenêtres à l'infini ?

PVC & économie circulaire : des fenêtres à l’infini ? ChoisirMaFenetre.fr UFME

C’est l’ambition retenue pour l’avenir du PVC : recycler 100% du PVC, aboutissant à une économie pleinement circulaire. Les fenêtres PVC tendent de plus en plus vers cet idéal, qui permet de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

La Feuille de Route Économie Circulaire (FREC) diffusée par le gouvernement a fixé un cap. Au travers de 50 mesures, ce programme entend notamment :

  • Réduire de moitié les déchets non dangereux mis en décharge entre 2010 et 2025.
  • Économiser 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année par le recyclage des matières plastique.
  • Tendre au maximum vers les 100% de matières plastiques recyclées d’ici 2025.

Ce sont des objectifs qui, évidemment, concernent en premier lieu le PVC. Inciter au recyclage et à l’économie circulaire aidera à atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone, puisque le recyclage du PVC est beaucoup moins polluant que sa production. Avec 70% de PVC recyclé, la production d’une menuiserie émet 60% de gaz à effet de serre en moins. En d’autres termes, chaque kilo de PVC recyclé économise 2 kilos de CO2.

En 2018, l’initiative VinylPlus a permis le recyclage de 740 000 tonnes de PVC. La France à elle seule en a pris en charge 105 000 tonnes. L’objectif des 100% de recyclage n’est pas encore atteint, mais les chiffres sont plus encourageants d’année en année : rien qu’entre l’année 2017 et 2018, la quantité de matière première recyclée a augmenté de 15,6%. Cette poussée est un record historique.

Il faut rappeler qu’en 1999, le recyclage de ce matériau n’existait quasiment pas. A ce moment, le PVC était qualifié de « non-recyclable » (les fenêtres PVC n’étant pas encore déposées, les sites de recyclage n’avaient pas suffisamment de matière à recycler), tandis qu’aujourd’hui, l’exact contraire a déjà été prouvé. La filière montre sa volonté d’aller toujours plus loin : en 2010, elle s’était fixé l’objectif des 800 000 tonnes de PVC recyclé chaque année. Depuis septembre 2018, cet objectif a été rehaussé à 900 000 tonnes tous les ans d’ici 2025.

Le PVC est un matériau qui se prête admirablement à l’économie circulaire. La matière première est entièrement recyclable. Elle ne pollue pas l’eau ou l’air, puisqu’elle est totalement insoluble dans l’eau. Et surtout, son recyclage peut être réalisé plusieurs fois. Selon l’usage qui en est fait, le PVC peut être recyclé jusqu’à 7 fois.

Outre la réduction des émissions de CO2, le recyclage du PVC et l’économie circulaire comportent d’autres enjeux économiques et écologiques. Ils contribuent à la préservation des ressources, et en particulier à l’indépendance vis-à-vis des énergies fossiles (le PVC est constitué de dérivés du pétrole à 43%). La filière représente aussi un vecteur d’emplois, notamment à l’échelle nationale : à l’heure actuelle, 3 000 personnes sont employées dans le secteur du recyclage du PVC. Cette économie, pourtant relativement récente, est en plein boom. Une économie circulaire dans le domaine des fenêtres PVC sera bientôt atteinte !